Des restes humains découverts en 1983 identifiés comme étant ceux d'une victime d'un tueur en série

·2 min de lecture

Les autorités ont identifié les restes humains d'un homme découvert enterré dans l’Indiana en 1983.

Le 18 octobre 1983, des personnes qui cueillaient des champignons dans un bois de l’Indiana ont fait une macabre découverte. Enterrés sous la terre, se trouvaient les restes humains de quatre personnes. Faute de pouvoir les identifier et ne disposant d’aucune informations sur cette affaire, les autorités avait surnommé l’un d’eux «Brad Doe». Durant près de 40 ans, son cas est resté un mystère. Mais les enquêteurs n’ont jamais perdu espoir et «Brad Doe» a finalement enfin pu retrouver son nom : John Ingram Brandenburg Jr. originaire de Chicago. Les autorités viennent d’annoncer l’avoir identifié et savoir ce qui lui est arrivé. «Même si mon cœur se brise pour ses proches, je suis reconnaissant qu’ils aient enfin certaines des réponses qu’ils attendaient depuis si longtemps, et j’espère que cela leur apportera un peu de paix», a déclaré la procureure adjointe en chef Rebecca Goddard dans un communiqué du DNA Doe Project, qui a géré l'effort d'identification aux côtés du bureau du coroner.

Il a été révélé que les quatre hommes ont été drogués puis assassinés par un tueur en série désormais mort, Larry Eyler, connu sous le nom du «Highway Killer». La police avait déjà identifié deux des quatre victimes : Michael Bauer et John Bartlett. Il ne reste aujourd’hui plus que celui qui porte toujours le surnom d«’Adam Doe».

Mort en prison

Ce sont les progrès des analyses ADN qui ont permis de retrouver l’identité de John Ingram Brandenburg Jr. L'équipe de recherches a récupéré son ADN sur le corps découvert afin de compléter le séquençage du génome entier qui a ensuite été téléchargé dans la base de données généalogique GEDmatch - un site web de généalogie ouverts à tous - pour essayer de trouver un parent biologique de la(...)


Lire la suite sur Paris Match