Les restes de 88 soldats morts au combat lors de la guerre de Corée rapatriés en Chine

Ce rapatriement de restes de soldats chinois n'est pas le premier du genre. Depuis la signature en 2014 d'un accord en ce sens entre la Chine et la Corée du Sud, pays ennemis pendant la guerre froide, 913 corps ont été rendus à leur pays. Mais c'est le premier rapatriement organisé depuis l'arrivée au pouvoir, en mai 2022, du nouveau président sud-coréen de droite Yoon Suk-yeol.

Les 88 urnes contenant les restes des soldats chinois morts au combat pendant la guerre de Corée ont été portées par des gardes d'honneur sud-coréens jusqu'à un avion de l'armée de l'air chinoise. L'ambassadeur de Chine à Séoul était présent à l'aéroport international d'Incheon et a recouvert chacune des urnes du drapeau national chinois avant qu'ils ne soient chargés dans l'avion de l'armée de l'air chinoise.

Quelques heures plus tard, dans la ville de Shenyang, dans le nord-est de la Chine, les honneurs militaires leur ont été rendus en présence d'anciens combattants.

La Chine a combattu aux côtés de la Corée du Nord pendant la guerre de 1950-1953. Le nombre de victimes durant ce conflit est contesté. Les estimations occidentales évoquent le nombre de 400 000 morts chinois, tandis que des sources chinoises font état d'environ 180 000 morts.

Depuis la signature en 2014 d'un accord prévoyant le rapatriement des restes de soldats chinois morts dans cette période, 913 ont désormais été rendus à leur pays. Ce nouveau rapatriement est le premier à avoir lieu depuis l'investiture du nouveau président sud-coréen de droite Yoon Suk-yeol, qui cherche à préserver des relations amicales avec Pékin tout en renforçant l'alliance militaire entre Séoul et Washington.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI