Pour rester en forme, mieux vaut équilibrer son alimentation en fonction de son âge

·1 min de lecture

L’alimentation n’est pas un long fleuve tranquille. Le Dr Patrick Serog*, médecin nutritionniste, et la diététicienne Adélaïde d’Aboville** nous aident à rééquilibrer nos menus.

Le départ du nid parental

Ce qui se passe Le jeune adulte perd ses habitudes alimentaires et multiplie les sorties au restaurant (y compris au fast-food).

Conséquence C’est le moment où des problèmes de poids peuvent commencer.
Le programme du nutritionniste L’objectif doit être de contrer à la maison les excès de l’extérieur. Il faut prendre au moins la moitié des repas à domicile et les structurer (crudités + viande ou poisson ou œuf + légumes + laitage ou fruit). Ne pas boire d’alcool en dehors des fêtes.
Les conseils de la diététicienne Après avoir eu quelqu’un qui veillait à l’équilibre alimentaire, il faut désormais se débrouiller seul. La bonne idée ? Prendre des cours de cuisine et suivre sur les réseaux des diététiciennes ou des instagrameurs healthy !
Sauter le petit-déjeuner, oui... mais Quand on a 20 ans, l’organisme s’adapte encore facilement à un « minijeûne » – il compense au cours d’un autre repas sans forcément engendrer une prise de poids. A condition cependant de ne pas se laisser tenter par des aliments gras ou sucrés. Mieux vaut donc avoir un fruit sur soi plutôt que d’acheter un pain au chocolat à 11 heures.

L’installation en couple

Ce qui se passe Deux mondes alimentaires se rencontrent, parfois extrêmement différents, et devront chercher un compromis.

Conséquence Entre le bonheur de vivre ensemble et le risque de se laisser entraîner...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles