Que reste-t-il des Flandriens ?

Libération.fr

Ces paysans coureurs réputés durs au mal, ne sont plus qu’un lointain souvenir alors que dimanche, le 101e Tour des Flandres s’élance d’Anvers la bourgeoise.

Après «l’Homme de fer», «le Bouledogue» et «le Gitan», la grande famille des Flandriens - ces cyclistes belges exceptionnellement durs au mal - compte un nouveau besogneux avec Yves Lampaert, 25 ans, alias «John Deere». Le coureur de l’équipe Quick Step, qui prendra part dimanche à la foire annuelle des «Flandriens», le Tour des Flandres, 260 kilomètres couverts en une journée sur des chemins de labour, grimpe chaque matin sur son vélo et le soir sur son tracteur. Il travaille la blette et le poireau. Quand il court en Espagne, il contemple les serres de tomates en bord de route. Après sa carrière, il reprendra sans doute la ferme familiale. Il y vit déjà. Lampaert ne s’est pas offert un pavillon de briques brunes, mais habite chez ses parents paysans, à Ingelmunster, au cœur de la Flandre occidentale.

Dans la région, le patois est rude comme autrefois. Quand son petit frère parle au micro, la télé est obligée d’envoyer les sous-titres. Yves, lui, a l’accent plus léger : «En tant que fils de paysan, tu sais ce que ça veut dire de travailler, dit-il. Pour être un bon cycliste, il faut beaucoup travailler, faire beaucoup de sacrifices, beaucoup rouler sur ton vélo.» Mercredi, le coureur-tracteur a récolté une belle victoire sur Dwars door Vlaanderen («A travers les Flandres»), une épreuve de préparation au Tour des Flandres. Son frère a dit quelques mots étouffés aux caméras. Son mentor Jos Braeckevelt a frotté une larme : l’ancien facteur d’Ingelmunster, ex-directeur sportif de l’équipe Leroux, comme la chicorée, devenue par la suite Pelforth, ex-patron de l’équipe de la loterie nationale belge, Lotto, a découvert Lampaert dans ses choux-fleurs.

Champion de la souffrance

Braeckevelt, 74 ans, a le flair des «Flandriens». Vingt ans plus tôt, il a repéré et façonné Andreï Tchmil, un Soviétique devenu Ukrainien, (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Tennis: Federer-Kyrgios, explosif choc des générations à Miami
Danse sur glace: Papadakis et Cizeron, blessé, distancés après le court
Ligue des champions hand: le PSG de Karabatic «sur ses gardes» face à Nantes
Coupe de la Ligue: pour Trapp (PSG), Barcelone, «c’est dur à effacer»
Ligue 1: Nancy en danger à Guingamp

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages