"Je reste optimiste" : Régine Hatchondo, présidente du CNL, après la publication du baromètre "Les Français et la lecture"

Laurence Houot
·1 min de lecture

A l'occasion de la publication du baromètre CNL / IPSOS "Les Français et la lecture", et un an après le début de la crise sanitaire, Régine Hatchondo, la nouvelle présidente du CNL (Centre national du livre), dresse pour franceinfo Culture un état des lieux du secteur des livres et détaille les aides engagées et à venir.

>> On a moins lu en 2020, révèle le baromètre "Les Français et la lecture"

Franceinfo Culture : l'étude montre que les Français ont moins lu en 2020, comment expliquez-vous cela ?

Régine Hatchondo : l'étude montre en effet que les Français ont moins lu en 2020, mais aussi qu'ils restent très attachés à la lecture, une pratique à laquelle ils associent des valeurs très positives, comme le plaisir, l'épanouissement. Ils nous disent que le livre est un bien précieux pour s'enrichir, mieux comprendre le monde, ou pour les jeunes, un moyen d'évasion. Les Français ont également continué à offrir des livres, et quand on offre un cadeau, a priori on a envie que le cadeau soit précieux, cela prouve que le livre a une valeur importante à leurs yeux. On reste une nation de lecteurs puisque plus de 80% des Français déclarent avoir lu au moins un livre dans l'année. Mais on a un déclin chez les 15-25 ans, et une moins grande intensité de lecture chez les grands lecteurs (ceux qui lisent au moins 20 livres par an). C'était déjà apparent dans les études précédentes, mais la crise l'a un peu conforté.

Pourquoi ont-ils moins lu en 2020 ?

Cela peut s'expliquer par les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi