Restaurateurs : ils se sont lancés malgré la crise

Malgré la crise sanitaire, certains restaurants ont fait le choix de lancer leur activité. Dans ce restaurant nantais (Loire-Atlantique), une cinquantaine de plats à emporter sont vendus chaque jour. Un défi pour les jeunes propriétaires qui ont repris l'établissement en décembre dernier. "La vente à emporter, on ne l'avait jamais fait. C'est ce qu'on fait en totalité, ça se passe plutôt bien. On est en train de créer notre clientèle", explique Arthur Lecoq, propriétaire du restaurant. À terme, les deux amis espèrent transformer ce lieu en une véritable guinguette grâce au bar et une cour intérieure sur laquelle ils fondent tous leurs espoirs : "On a cinquante places assises à peu près, on imagine des petits concerts en extérieur", explique le propriétaire. S'accrocher aux espoirs de réouverture Lancer son restaurant malgré les contraintes sanitaires, c'est le pari qu'a aussi choisi ce couple de jeunes parents. Ils avaient failli abandonner leur rêve, "on a même imaginé aller vers une poissonnerie plutôt que la restauration tellement elle était impactée", explique Alexandre Aubert, propriétaire du restaurant. Ouverte depuis un mois, l'enseigne a triplé ses objectifs. Les jeunes entrepreneurs s'accrochent aux espoirs de réouverture.