Un restaurateur italien sanctionné par erreur par l'administration Trump

·1 min de lecture

Un restaurateur de Vérone, dans le nord de l’Italie, a été sanctionné par l’administration Trump en raison d’une erreur d’identité.

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Tout remonte au 19 janvier 2021. Ce jour-là, Donald Trump a un emploi du temps bien chargé. Le président américain profite du dernier jour de son mandat pour faire inscrire sur la liste noire des États-Unis plusieurs individus et entreprises soupçonnés d’avoir aidé Caracas à contourner les sanctions américaines contre l’industrie pétrolière du Venezuela.

L’un des conspirateurs présumés n’est autre qu’un restaurateur italien de Vérone. Alessandro Bazzoni, 45 ans, est accusé par le département du Trésor américain d’avoir facilité l’achat et la vente de brut vénézuélien.

Washington a finalement reconnu son erreur. Il ciblait en réalité un autre Alessandro Bazzoni, travaillant pour la Swissoil Trading, partenaire de la société pétrolière d’État du Venezuela. Le problème entre Washington et le propriétaire de la pizzeria Dolcegusto est donc résolu. À la grande joie du restaurateur véronais dont les comptes bancaires sont enfin débloqués.