Ces restaurants qui veulent contourner le pass sanitaire

·1 min de lecture
Environ 200 restaurants se sont inscrits sur animap.fr, une plateforme qui répertorie et localise les commerces et lieux publics qui ne demanderont pas à leurs clients de présenter leur pass sanitaire.

Des restaurateurs se sont inscrits sur Animap, un site répertoriant les lieux où le pass sanitaire ne sera pas demandé aux clients, rapporte « Le Figaro ».

Alors que le pass sanitaire sera étendu aux bars et restaurants à partir du début du mois d'août, certains professionnels du secteur ne comptent pas l'adopter et s'opposent vivement à cette mesure gouvernementale. Comme le souligne Le Figaro, la plateforme animap.fr, créée en mars dernier, répertorie et localise les commerces et lieux publics qui ne demanderont pas à leurs clients de présenter leur pass sanitaire. Ce mercredi 21 juillet, 5 943 établissements, dont environ 200 bars et restaurants, y sont inscrits.

Sur son site, Animap estime que ces prestataires « respectent la dignité humaine et ne pratiquent donc aucune discrimination à l'encontre de quiconque ». « Avec le passeport vaccinal prévu dans un avenir proche, seront désavantagées et exclues toutes les personnes qui ne veulent pas se faire injecter ce vaccin Covid-19 en phase expérimentale. La réponse à cet apartheid vaccinal imminent est ANIMAP » est-il également écrit. Ces dernières semaines, la plateforme a vu son affluence monter d'un cran, alors que la majorité des restaurants frondeurs se situent dans de très petites agglomérations et non dans des villes à forte densité de population.

La gérante de l'un d'entre eux, situé dans l'Aveyron, explique au quotidien qu'elle n'entend pas demander le pass sanitaire de ses clients dans les mois à venir, malgré le risque de se voir infliger une amende de 1 500 euros. « Je n'ai jamais été contrôlée par les forces de l'ordre ici. Nous avons une grande te [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles