Les restaurants Courtepaille sauvés par le groupe angevin La Boucherie ?

C'est peut-être une issue pour Courtepaille. La chaîne de restauration, en redressement judiciaire depuis mars, a annoncé vendredi qu'"un acteur majeur du secteur" s'était positionné pour reprendre "neuf restaurants en propre et maintenir la marque et les contrats des 72 franchisés du réseau". D'après une information du Figaro publié ce mercredi 10 mai, il s'agirait du groupe La Boucherie. Celui possède déjà Bistrot du boucher, l'Assiette au boeuf et les restaurants Poivre rouge et emploie 2.500 collaborateurs.

Les deux chaînes de restauration sont effectivement proches dans leur concept : elles sont particulièrement présentes en périphérie des villes moyennes et proposent une "ambiance familiale" autour de la viande. Mais d'autres candidats se sont aussi proposés au rachat de Courtepaille. D'après les propos d'un proche du dossier relayé par le quotidien national, les offres seraient "parcellaires" avec la reprise "d'un ou plusieurs restaurants seulement". Selon Challenges, il s'agirait là du groupe Bertrand, propriétaire notamment d'Hippopotamus ou encore de Léon. il s'était déjà porté candidat en août 2020, mais le tribunal de commerce avait opté pour l'offre du groupe Napaqaro.

La date limite de dépôt des offres étant fixée au 12 mai, celles présentées devraient dès lors "s'affirmer et monter", prévient un fin connaisseur du milieu dans les colonnes du Figaro. "Chacun porte un intérêt pour y implanter sa marque. [...] Ne garder que neuf sites en propre sur 164 succursales (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Orpea lesté par une perte massive, l'immobilier déprécié
CAC 40 : la Bourse de Paris guette les chiffres de l'inflation, Société Générale à surveiller
Le pétrole plonge, l’Irak veut reprendre ses exportations vers la Turquie
Société Générale fait mieux que prévu, mais la banque de détail en France souffre
Keolis proposé pour exploiter les futures lignes 16 et 17 du métro du Grand Paris