Restaurants clandestins : que risquent les restaurateurs et les convives ?

L'organisateur de dîners luxueux a affirmé, avant de se raviser, que des ministres participaient à certains de ces événements alors que l’épidémie de Covid-19 ne faiblit pas. Le 30 janvier dernier, des équipes de France Télévisions ont pu filmer le contrôle d’un restaurant clandestin. Le restaurateur risque gros. Le débit de boissons va être verbalisé puis il fera l’objet d’une mise en demeure susceptible de déboucher sur une fermeture administrative. Deux amendes de 135 € pour les participants Depuis le mois de décembre, les contrôles de ce type se sont multipliés. Les dîners clandestins à domicile sont aussi dans le viseur, au nom de la mise en danger de la vie d’autrui, l’organisateur encourt un an de prison et 15 000 euros d’amende. Les participants, eux, risquent deux amendes de 135 euros pour non-respect du couvre-feu et non-port du masque.