Restaurants clandestins: aucun magistrat n'a mangé à "L'Annexe", selon la cour d'appel de Paris

Vincent Gibert
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Un restaurant parisien fermé, le 18 novembre 2020. (photo d'illustration) (Photo: THOMAS COEX / AFP)
Un restaurant parisien fermé, le 18 novembre 2020. (photo d'illustration) (Photo: THOMAS COEX / AFP)

PARIS - Dans un article publié dimanche 31 janvier, Le Parisien affirmait qu’une dizaine de personnes avaient déjeuné au restaurant “L’Annexe” sur l’Île de la Cité à Paris le vendredi 29 janvier. Parmi cette dizaine de personnes, la plupart étaient des “magistrats”, écrivait le journal.

Toujours selon le quotidien, les “magistrats” auraient expliqué aux forces de l’ordre, alertés par des assiettes présentes sur les tables, qu’“il fallait bien se restaurer” pendant la pause de midi. Ils auraient même tenté de déstabiliser les fonctionnaires en leur demandant dans quel cadre ils intervenaient.

Au total, dix personnes avaient été verbalisées, à hauteur de 135 euros par client. Un nombre d’amendes que s’est fait confirmer Le HuffPost, sans toutefois que l’identité ou la profession des personnes contrôlées et verbalisées ne le soient.

La Cour d’appel de Paris assure, elle, ce lundi 1er février, qu’après des “vérifications immédiates” et ”à l’examen des éléments portés à (la) connaissance des chefs de cour, les verbalisations ne concernent aucun magistrat de l’ordre judiciaire”. Voilà qui pourrait clore l’histoire.

À voir également sur Le HuffPost: En Italie, les restaurants et les musées ont rouvert malgré la mise en garde de l’OMS

LIRE AUSSI:

Confinement: ces pays qui allègent les restrictions à contre-courant de l'Europe

Le restaurateur du Doubs qui avait lancé l'appel à rouvrir renonce par peur des "sanctions"

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.