Le restaurant de Trump � Mar-a-Lago, o羅 il a emmen矇 le pr矇sident chinois, 矇pingl矇 pour 13 infractions alimentaires

Maxime Bourdeau
Le restaurant de Trump, o羅 il a emmen矇 le pr矇sident chinois, 矇pingl矇 pour 13 infractions alimentaires

ÉTATS-UNIS - Pour ses riches clients, l'information a dû laisser un goût amer. Le restaurant du club privé de Donald Trump en Floride a été épinglé pour treize infractions aux normes de sécurité alimentaire lors d'une récente inspection à Mar-a-Lago.

Parmi les deux violations les plus sérieuses répertoriées le 26 janvier par les autorités de Floride, les inspecteurs ont noté du poisson cru et de la viande conservés à des températures supérieures aux normes autorisées.

Deux semaines après leur passage, le président américain recevait dans ce même club -pour lequel le prix d'adhésion est de 200.000 dollars- le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Des produits consommés crus bon à jeter, ou à cuire

Dans le rapport dévoilé mercredi par le Miami Herald, les inspecteurs ont aussi noté que le poisson devant être servi cru ou en sous-cuisson n'avait pas reçu de traitement adéquat contre les parasites. Ils ont ainsi suggéré à la brigade en cuisine de cuire le poisson ou de le jeter.

De la nourriture potentiellement dangereuse pour la santé, allant de la viande rouge aux crevettes, en passant par du poulet, des hot-dogs et des hamburgers, était conservée à des températures excédant les normes en vigueur, ont-ils déterminé.

Parmi les infractions moins sérieuses, aucune instruction sanitaire n'était placée au niveau du robinet où les employés se lavent les mains. Et un employé en cuisine ne portait pas de filet sur la tête.

Infractions corrigées sur place

"Ces infractions ont été relevées lors d'une inspection de routine et non après une plainte. Les infractions ont été corrigées sur place et l'établissement s'est immédiatement plié" aux exigences des inspecteurs, a expliqué Stephen Lawson, de l'organisme public chargé de ces inspections (Department of Business and Professional Regulation).

Les responsables de Mar-a-Lago, où le président Trump passe quasiment tous ses week-ends depuis son élection, n'ont pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

La semaine...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages