Ce restaurant ferme pour offrir à ses employés "un jour de gentillesse"

·2 min de lecture
Excédé par la méchanceté des clients depuis la réouverture, un restaurant américain ferme pour offrir à ses employés
Excédé par la méchanceté des clients depuis la réouverture, un restaurant américain ferme pour offrir à ses employés

BIEN-ÊTRE - Un restaurant du Massachusetts attire l’attention du monde entier après avoir fermé ses portes pour offrir une “journée de gentillesse” à ses employés qui ne supportent plus les remarques et comportements “inacceptables” de leurs clients.

La décision a été prise après qu’un “client a rabaissé l’un des jeunes employés du restaurant pour lui avoir dit qu’il ne pouvait pas prendre sa commande de petit-déjeuner à emporter parce que le restaurant n’avait pas encore ouvert”, a rapporté le New York Times ce 14 juillet.

“Beaucoup de nos invités et de nos clients nous traitent avec gentillesse et respect, mais il y en a qui ne le font pas, et nous injurient, nous menacent de poursuites, et crient après mon personnel, faisant pleurer les membres de l’équipe”, racontent les propriétaires du restaurant sur Facebook. “C’est une façon inacceptable de traiter n’importe quel humain.”

“C’est comme de la maltraitance”

Brandi Felt Castellano et son épouse, Regina, les propriétaires du restaurant Apt Cape Cod ont ainsi décidé d’offrir une journée de répit à leurs employés. “S’il vous plaît, rappelez-vous que beaucoup de mes employés sont jeunes, il s’agit pour eux de leur premier emploi ou d’un job d’été pour aider à payer leurs études”, ont expliqué les propriétaires. “Nous avons dû faire des ajustements en raison de la disponibilité du personnel, nous veillons à ne gâcher les vacances ou les jours de congé de personne.”

Les Castellano ont indiqué à USA Today vouloir ”diffuser un message de gentillesse et changer le principe selon lequel il serait normal que les employés de la restauration subissent des abus.”

“C’est comme de la maltraitance”, explique Regina Felt Castellano au New York Times. “Ce sont des choses que les gens disent et qui ne seraient pas autorisées à être diffusées à la télévision parce qu’elles seraient bipées. Les gens sont toujours impolis envers les employés de la restauration, mais cela dépasse de loin tout ce que j’ai vu au cours de mes 20 ans”, regrette-t-elle.

En France, le confinement a fait fuir le personnel

Et le cas de ces patrons est loin d’être isolé. Après la diffusion du message, de nombreux restaurateurs ont soutenu le mouvement en partageant dans les commentaires les abus qu’ils avaient eux aussi vécus. Les habitués de l’établissement ont aussi fait part de leurs voeux, et certains sont même allés jusqu’à proposer de l’argent au personnel, en signe de soutien.

Des conditions difficiles qui ont poussé de nombreux salariés de la restauration à changer de voie professionnelle à la fin du déconfinement. En France, ils sont près de 140.000 salariés de l’hôtellerie-restauration ont changé de métier depuis le début de la crise sanitaire, dont plus de 30.000 uniquement en 2021.

À voir également sur Le HuffPost: Un restaurant facture 30% plus cher aux hommes pour dénoncer les inégalités salariales

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

À LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles