Vous ressentez le "blues" de la fin d'été ? Vous n'êtes pas seul et voici comment l'atténuer

![CDATA[Shutterstock]]

Si les mois de novembre ou janvier sont habituellement les mois les plus réputés pour être vidé de son énergie et de sa motivation, le mois d'août est lui aussi (souvent) accompagné d'une petite déprime de fin d'été. La saison des barbecues et des apéros sur la plage est terminée et l'automne approche avec le stress de la rentrée, le retour du mauvais temps et l'anticipation du froid de la saison hivernale.

La baisse de motivation post-vacances est inévitable et une sensation de fatigue peut tout à fait se faire sentir. "Le blues d'août est un peu comme le blues du dimanche soir pendant un mois", comparait Stephen Ferrando, directeur de la psychiatrie au Westchester Medical Center à Science of Us en 2017, ajoutant que la dépression et l'anxiété étaient assez courantes en août. Et si le "blues" du mois d'août n'est pas considéré comme un trouble affectif saisonnier, il reste important d'en surveiller les symptômes.

"Le mois d'août est au milieu de l'année, mais c'est aussi une fin, explique la thérapeute Sally Brown à Stylist. Parce que nous associons septembre à de nouveaux départs, août est une période de transition où nous nous retrouvons à attendre que ce nouveau départ commence."

S'octroyer une pause pour faire une vraie coupure entre août et septembre

La pression mise autour de l'été et l'injonction à passer les meilleures vacances avant de recommencer pourrait aussi affecter cette fin d'été : avons-nous assez profité ? Avons-nous (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Combien ça coûte d'avoir ses règles ?
CHIFFRES COVID. Ce dimanche 27 août 2022 : cas, les infos en direct
Deux faux médecins repérés sur Doctolib
Aligneurs dentaires : comment ça fonctionne, les "gouttières" invisibles ?
Alcoolisme : il pourrait se soigner avec des champignons hallucinogènes