A quoi ressemblait le premier concert de Johnny à l'Olympia?

1 / 2

A quoi ressemblait le premier concert de Johnny à l'Olympia?

Le 21 septembre 1961, Johnny Hallyday est un peu mort de trac. "Je suis calme extérieurement, mais très nerveux intérieurement, confie-t-il d'une petite voix au micro du journaliste Pierre Bouteiller. Il faut dire qu'il s'apprête à faire son premier Olympia. 

Avant de devenir une bête de scène et un immense habitué de la salle parisienne, le chanteur a été un jeune débutant quasiment inconnu. Miser sur lui était alors un pari. En 1961, Johnny a 18 ans et un début de succès.

"C'était courageux de la part de Bruno Coquatrix, évoque pour BFMTV Jean-Michel Boris, ancien directeur de la salle parisienne. Parce que même s'il remuait les foules un petit peu en province et au Golf Drouot, on ne savait pas s'il allait pouvoir remplir l'Olympia trois semaines durant". 

"J'ai pris des suppositoires, ça devrait aller"

Et puis le jeune chanteur traîne une réputation un peu sulfureuse. "Il reste encore quelques endroits en France ou Johnny Halliday [sic] n'a pas suscité de bagarres. Les endroits où il ne chante pas en chair et en os. C'est-à-dire autour des juke-boxes publics et des électrophones privés", écrit ainsi début septembre Le Figaro.

Le rockn'roll a mauvaise presse. Mais il en faut plus pour effrayer Bruno Coquatrix. "On avait l'habitude, sourit Jean-Michel Boris, on avait déjà vu les fauteuils cassés [ndlr en 1955, lors d'un concert de Gilbert Bécaud]. Bruno Coquatrix n'avait pas peur de ça."

L'angoisse est plutôt dans les loges,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi