Un responsable du Mouvement national de l’Azawad assassiné dans le nord du Mali

Les faits se sont déroulés dans la région de Tombouctou. Un nouveau coup dur dans le processus de paix.

Mohamed Ag Amatta était plus connu sous le surnom d'« Amaloch ». Il était le responsable militaire local de l’ex-rébellion et se trouvait samedi 30 avril à Ber, une localité située près de Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali. Il y avait du monde en ce jour de marché. Selon des témoins, des hommes armés sont arrivés sur les lieux à bord d’un véhicule. Des coups de feu ont été entendus. Et un homme s’est écroulé, mort…

« C’est un assassinat ciblé », a réagi aussitôt dans un communiqué la CMA. Elle a appelé à la mobilisation afin de traquer et de mettre à la disposition de la justice les auteurs du crime.

Il s'agit du second assassinat ciblé d’un officier de la CMA dans la localité de Ber en quelques mois. D’autres assassinats de cadres ou de combattants de l’ex-rébellion ont eu lieu récemment dans le nord du Mali. La plupart ont été attribués à des jihadistes. Ces derniers ont déclaré la guerre aux groupes armés qui sont impliqués dans le processus de paix.

Pour Mohamed El Maouloud Ramadane, porte-parole de la CMA, face à la détermination de ces « ennemis de paix », il faut que toutes les parties signataires de l’Accord d’Alger respectent leurs engagements afin d’éviter le pire.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles