"On respirait moins bien" : de nombreux écoliers (enfin ?) débarrassés du masque

·1 min de lecture

Rire, sourire, faire des grimaces… Jusqu'à lundi, ces mimiques appartenaient au lointain souvenir d'un monde sans Covid-19 pour des millions d'élèves de primaire. Mais lundi, les écoliers de 47 départements où le virus circule moins ont pu tomber le masque, contrairement à leurs enseignants qui doivent toujours le porter. Ce fut notamment le cas des départements de l'Aisne, de la Corrèze, de la Manche ou encore du Pas-de-Calais. Europe 1 a choisi de se rendre à Lunéville, en Meurthe-et-Moselle, pour observer les réactions des petits et des grands.

"Pas top" trois semaines avant les vacances ?

Léandre, 8 ans, en classe de CE2, est très heureux de s'être enfin débarrassé de son masque : "C'est beaucoup mieux parce qu'avec le masque, on respirait moins bien", confie le garçon, soulagé. "Parfois, on n'entendait pas ce qu'on disait et puis on peut mieux voir les autres." "Ça, toute la journée sous le nez, pour les adultes, c'est déjà compliqué… Je pense que les enfants sont courageux", abonde Marie, la grand-mère de Léonce.

Dans cet établissement, beaucoup de parents sont plus mitigés sur cet allègement des contraintes. "Pour eux, oui, c'est bien, après je pense que trois semaines avant les vacances scolaires, ce n'est pas top", lâche Priscilla, mère de famille. "En classe, à la limite, tout seuls assis à leur chaise, ça ne me gêne pas. Quand ils bougent et qui sont en contact avec d'autres, il faudrait quand même le garder", prône Cassandra, une autre mère. "Si c'est pour que ce ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles