«Respecter le rythme de la nature et des saisons» : la cuisine de demain du chef Mauro Colagreco

Notre alimentation aussi est source de pollution et elle est très impactée par les changements climatiques. Alors certains optent pour du bio et du végétarien, d'autres pour de la cuisine moléculaire. Europe 1 vous emmène ce matin à Menton, dans le meilleur restaurant du monde, selon le magazine britannique Restaurant. Au Mirazur , on mange des fleurs, des racines, en suivant les cycles de la Lune. Objectif : l'autosuffisance alimentaire grâce aux jardins qui l'entourent.

1.000 arbres plantés pour le restaurant

"Voici la tarte à l'artichaut. Il faut 80 artichauts pour réaliser la tarte... et énormément d'amour", sourit le chef. Et beaucoup d'amour pour la terre aussi. Le chef étoilé Mauro Colagreco n'a qu'à traverser la rue de son restaurant surplombant la mer pour se rendre chaque jour dans son jardin bichonné. 1.000 arbres ont été plantés pour fournir plus de la moitié de la carte.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"On va vers une gastronomie beaucoup plus végétale, sans rentrer dans la gastronomie végétarienne. Je crois qu'il faut plus voir comment on produit nos aliments dans le végétal, comme dans l'animal. Mais je ne pense pas qu'il faut être extrémiste d'un côté comme de l'autre. On doit se focaliser sur les traitements des sols, sur l'importance de maintenir des sols vivants et des produits qui respectent dans leur production le rythme de la nature et des saisons", souligne le chef étoilé.

Une cuisine issue de l'agriculture biologique pour n...


Lire la suite sur Europe1