Ce requin qui marche est un champion de l'adaptation à son milieu

Matthieu Balu

ANIMAUX - Terre en vue. Depuis sa découverte à la fin du XVIIIe siècle par un naturaliste français, le requin-chabot est une curiosité du monde animal: appartenant à une famille de squales, les hémiscyllidés, ce petit nageur d’eau peu profonde a appris à se déplacer sur le sol en utilisant ses nageoires. Une particularité qui s’est mise en place il y a très peu de temps à l’échelle de la vie, comme l’a démontré une équipe internationale dans la revue Marine & Fresh Water Research.

Comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article, les chercheurs ont d’abord montré qu’il existait 9 et non pas 5 espèces de ces squales étonnants, tous vivants dans les eaux chaudes entourant la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Poussés par le refroidissement des océans à partir de 10 millions d’années avant notre ère, les requins auraient migré vers des mers moins profondes.

En prenant en compte les mouvements des plaques tectoniques, les scientifiques ont ainsi pu dater l’évolution de ces espèces vers un mode de déplacement associant marche et nage, adapté à des eaux profondes de parfois quelques centimètres. Les résultats sont stupéfiants: certaines espèces auraient évolué il y a seulement deux millions d’années, à la fin de l’ère du pliocène. 

La datation confirme l’incroyable capacité d’adaptation des requins à un milieu naturel qui change: la présence de ces animaux marins sur la planète est attestée devient le Dévonien, soit 420 millions d’années avant notre ère...une période qui précède celle des dinosaures. Le vénérable prédateur garde pourtant plus d’un tour dans son sac pour faire face aux éléments. 

À voir également sur Le HuffPost: Il a nagé 500 kilomètres dans le “continent de plastique” et fait une découverte inquiétante

LIRE AUSSI

Retrouvez cet article sur le Huffington Post