Un reptile sur cinq est menacé d'extinction, selon une étude

L'étude publiée est une évaluation globale du risque d'extinction des reptiles, réalisée sur "plus de 15 ans" et co-signée par une cinquantaine d'auteurs, épaulés dans la collecte d'informations par des centaines de scientifiques répartis sur six continents.

Un reptile sur cinq dans le monde est menacé d'extinction, révèle le 27 avril 2022 une étude publiée dans la revue , portant sur plus de 10.000 espèces existantes de tortues, crocodiles, lézards ou serpents. Cette même étude fait ressortir que les efforts de protection visant d'autres animaux "à poils ou à plumes" bénéficient aussi aux reptiles et ces derniers "méritent la même attention", souligne Bruce Young, zoologiste en chef pour l'ONG NatureServe et co-auteur de l'article paru dans Nature. "Ce sont des créatures fascinantes qui jouent un rôle indispensable dans les écosystèmes de la planète", prédateurs d'espèces nuisibles ou proies pour des oiseaux et autres animaux, insiste son collègue Sean O'Brien, président de NatureServe, cité dans un communiqué.

Une étude menée sur six continents

L'étude publiée est une évaluation globale du risque d'extinction des reptiles, réalisée sur "plus de 15 ans" et co-signée par une cinquantaine d'auteurs, épaulés dans la collecte d'informations par des centaines de scientifiques répartis sur six continents, ont expliqué trois des rédacteurs lors d'une conférence de presse. Les espèces "menacées" sont classées dans trois catégories : "vulnérable", "en danger" ou "en danger critique" selon la classification de la liste rouge de l'UICN, l'Union internationale pour la conservation de la nature, l'une des principales ONG dans ce domaine.

L'étude montre que les reptiles sont proportionnellement moins menacés au niveau mondial que les mammifères ou les amphibiens mais davantage que les oiseaux. Certaines régions sont plus exposées : le sud-est de l'Asie, l'Afrique de l'Ouest, le nord de Madagascar, le nord des Andes, les Caraïbes. Et les reptiles vivant dans les forêts sont les plus menacés : 30% d'entre eux, contre 14% de ceux qui vivent en milieu aride.

"La perte de l'habitat (...) continue d'être la principale menace", souligne Neil Cox, de l'UICN. Parmi toutes les espèces étudiées, les tortues et les crocodiles sont encore plus p[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles