Reprise de Whirlpool: ce qu’avait vraiment dit Emmanuel Macron en 2017

1 / 2

Reprise de Whirlpool: ce qu’avait vraiment dit Emmanuel Macron en 2017

"Macron a vendu du rêve, on va lui demander des comptes!". Le chef de l’État était attendu de pied ferme ce vendredi par les ex-salariés de l’usine Whirlpool d’Amiens, décidés à comprendre le fiasco de ce dossier industriel après leur "double" licenciement en raison de la liquidation cet été du repreneur WN.

"Venir il y a deux ans dire à tous les salariés qu’ils seront repris alors que derrière il y a rien, c’est nous prendre pour des cons. Et venir dire qu’aujourd’hui Emmanuel Macron, comme s’il était un citoyen lambda […] est déçu, c’est nous prendre pour des cons une deuxième fois", a déclaré le député de la Somme François Ruffin.

Sur place, Emmanuel Macron a pourtant assuré ce vendredi avoir "dit la vérité à Whirlpool" lors de son déplacement en 2017, alors qu’il n’était que candidat à la présidentielle. "Au printemps 2017, je vous ai dit, l’ensemble des employés retrouvera des perspectives, on va se battre. J’ai aussi dit que cela fermerait. Je vous l’ai dit les yeux dans les yeux. J’aurais pu vous raconter des salades. Je ne l’ai pas fait", a-t-il souligné.

"270 salariés repris"

Alors, qu’a vraiment dit Emmanuel Macron il y a deux ans? Accueilli sous les sifflets sur le parking de Whirlpool durant l’entre-deux tours le 26 avril 2017, le candidat à l'Élysée est interpellé par les salariés sur la délocalisation de l’entreprise. "Je ne suis pas en train de vous dire que je vais sauver...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi