Le trafic a repris au canal de Suez après six jours de blocage

par Yusri Mohamed, Nadine Awadalla et Aidan Lewis
·2 min de lecture
LE CANAL DE SUEZ À NOUVEAU NAVIGABLE, PLUS DE 400 NAVIRES EN ATTENTE

par Yusri Mohamed, Nadine Awadalla et Aidan Lewis

LE CAIRE (Reuters) - Le trafic a repris lundi en fin de journée au canal de Suez, où plus de 400 navires étaient en attente, après que le porte-conteneurs massif qui entravait la navigation depuis près d'une semaine a été remis à flot plus tôt dans la journée.

Deux agents avaient indiqué à Reuters que les convois des navires reprendraient dans les deux sens à partir de 17h00 GMT.

Le président de l'Autorité du canal de Suez (ACS), Ossama Rabie, a déclaré par la suite qu'il faudrait vraisemblablement trois jours à trois jours et demi pour rattraper les retards de livraisons provoqués par l'incident.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, il a ajouté que 113 navires auront traversé le canal de Suez d'ici mardi matin.

Plus tôt dans la journée, Ossama Rabie avait indiqué à la chaîne de télévision Nile TV que le porte-conteneurs qui était bloqué avait été complètement remis à flot et ne présentait aucun dégât.

L'Ever Given, un navire de 400 mètres de long, s'est échoué mardi dernier au milieu d'une section du canal, la voie navigable la plus courte entre l'Asie et l'Europe.

L'armateur du navire, Evergreen Line, a confirmé dans un communiqué que le porte-conteneurs avait été complètement remis à flot. "Elle est libre", a déclaré un responsable impliqué dans l'opération de déblocage.

A l'issue d'opérations de dragage et de creusement menées au cours du week-end, les techniciens de l'ACS et d'une équipe de la société spécialisée néerlandaise Smit Salvage sont parvenus dans la matinée à remettre partiellement à flot le porte-conteneurs, ont indiqué deux sources proches du transport maritime.

Les efforts pour dégager complètement le navire se sont poursuivis tout au long de la journée avant d'être couronnés de succès.

(Yusri Mohamed, Nadine Awadalla et Aidan Lewis, avec Omar Fahmy, Momen Saeed Atallah et Mahmoud Mourad au Caire, Florence Tan à Singapour, Anthony Deutsch et Bart Meijer à Amsterdam; version française Claude Chendjou et Jean Terzian)