Reprise. Le retour à la normale aux États-Unis, ce n’est pas pour tout de suite

·1 min de lecture

Pour les décideurs politiques et les chefs d’entreprise, le mois de septembre devait être un tournant pour l’économie américaine. Mais le variant Delta et le retard pris dans la vaccination vont les contraindre à revoir leurs plans, souligne Bloomberg Businessweek en une de son édition européenne du 30 août.

Le mois de septembre qui arrive marquera-t-il le tant attendu “retour à la normale” ? Pour Bloomberg Businessweek, qui consacre la une de son édition européenne au sujet, l’idée reste “en suspens”. Et à vrai dire, comme le souligne le titre de couverture, “on verra bien le mois suivant”.

Le magazine économique rappelle qu’au printemps dernier, alors que le président américain Joe Biden promulguait un plan de relance de 1 900 milliards de dollars, le mois de septembre était considéré comme le bout du tunnel pour l’économie américaine : “Avec la réouverture attendue des écoles, les entreprises avaient fixé des dates de retour au bureau à la fin de l’été 2021.”

À lire aussi: Société. Tout le monde ne rêve pas de revenir à la “normale”, loin de là

Malheureusement, septembre ne sera pas le “tournant que les décideurs politiques et les chefs d’entreprise avaient imaginé”, déplore Bloomberg Businessweek. Le coupable ? Le variant Delta du coronavirus, qui sévit dans un pays où les taux de vaccination sont bien inférieurs à ce que le Congrès de Washington avait prévu au printemps : il faudra encore attendre près de 2022 pour vacciner 75 % de la population américaine.

La fin des aides ?

“La nouvelle vague de Covid-19 a déjà perturbé la rentrée scolaire”, poursuit le magazine. Certaines écoles ont ainsi repoussé la date de cette rentrée ou réinstitué l’enseignement à distance, “ce qui menace les plans de reprise du travail des parents”.

Par conséquent, “il y a beaucoup d’aides” qu’il serait

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles