Reprise progressive de la circulation des trains entre Paris et le Sud-Ouest de la France 

1 / 2

Reprise progressive de la circulation des trains entre Paris et le Sud-Ouest de la France 

Des manifestants du papetier Arjowiggins menacé de liquidation occupent les voies de la Ligne à Grande Vitesse, en gare de Vendôme TGV. A 16h, la gare a été évacuée, le trafic reprend progressivement, mais il y aura des retards jusqu'au dernier train ce soir, prévient la SNCF.

Une centaine de salariés du papetier d'Arjowiggins, menacé de liquidation judiciaire, occupent depuis 11h20 ce lundi les voies de la gare de Vendôme (Loir-et-Cher), perturbant le trafic des TGV. La conséquence est l’interruption totale des circulations entre Paris et le Sud-Ouest de la France.

"L’impact pour nos voyageurs est déjà très important: actuellement, 24 trains sont concernés et 12.000 voyageurs directement touchés par cette interruption de trafic", assure la SNCF. 

La gare de Vendôme a été évacuée à 16h, le trafic reprend progressivement, mais il y aura des retards jusqu'au dernier train ce soir, suite à ce blocage qui a duré 5 heures. Pour le moment le service de presse n'a pas d'informations sur la situation gare du Mans. 

Dans ces conditions, la SNCF a immédiatement adressé un ordre de réquisition à la Préfecture du Loir-et-Cher afin que celle-ci mette tout en oeuvre, dans les meilleurs délais, pour libérer les voies et permettre une reprise du trafic TGV.

Ces salariés entendent exprimer leur inquiétude à la veille de la décision du tribunal de commerce de Nanterre sur l'avenir du papetier, placé en redressement judiciaire en janvier.

"Une centaine de manifestants occupent les voies et la circulation des TGV a été stoppée", a indiqué à l'AFP la SNCF, qui prévoit des perturbations de trafic "jusque dans le milieu de l'après-midi".

Trois usines sont menacées...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi