Reprise de la moitié du trafic à la SNCF le 11 mai : l'Unsa-ferroviaire invoquera "le droit de retrait" si les conditions sanitaires ne sont pas "nickel"

franceinfo

L'Unsa ferroviaire invoquera "le droit de retrait" si les conditions sanitaires à bord des trains ne sont pas "nickel" le 11 mai, a déclaré Didier Mathis, le secrétaire général du syndicat samedi 25 avril sur franceinfo. La SNCF se prépare à faire circuler entre 50 et 60% de ses trains à partir du début du déconfinement, selon les informations de franceinfo. Un projet que Didier Mathis qualifie de "très ambitieux". Le syndicaliste préférerait "une reprise progressive du trafic" et pointe du doigt le manque de temps pour préparer les équipes, qui "ont dû rester en confinement" , aux nouvelles mesures sanitaires au travail.

Coronavirus : les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct.

franceinfo : Sur le sujet des masques, du gel, savez-vous où en est l'entreprise ?

Didier Mathis : À l'heure actuelle les commandes sont en cours de livraison et on a à peu près une dotation suffisante pour le fonctionnement actuel. Cela dit, le trafic actuel est d'un peu plus de 10%, pour passer à 50%, ça nous paraît très ambitieux. On préfèrerait une reprise progressive du trafic afin de vérifier si les mesures qui ont été prévues sont applicables et permettent le travail en toute sécurité, tant pour les salariés que pour les clients.

Vous êtes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi