Ce que l'on sait de la reprise de l'incendie près de Landiras, qui a ravagé 6.200 hectares

Un mois presque jour pour jour après le début du gigantesque incendie de Landiras en Gironde , la reprise d'un feu "très vigoureux", qui a dévoré 6.200 hectares de forêt et entraîné l'évacuation de 10.000 personnes, continuait mercredi soir sa "progression" dans le sud de la Gironde. En 24 heures, à un rythme galopant, le feu qui s'est déclaré à Saint-Magne mardi après-midi a déjà dévoré 6.000 hectares de forêts sur ce secteur ainsi qu'à Hostens et Belin-Béliet, non loin du département des Landes également rattrapé par les flammes.

Un premier incendie gigantesque en juillet dernier

"Très vigoureux", selon Martin Guespereau, préfet délégué de la Gironde, il a progressé toute la nuit, au sud-est de Landiras, théâtre d'un gigantesque incendie à partir du 12 juillet. En déplacement dans l'Aveyron, sur un autre front d'incendies, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait part mercredi "de grandes suspicions que le feu qui a repris (en Gironde), soit le fait d'incendiaires".

"Ce matin, il y a eu huit feux, entre 8 heures et 9 heures, qui ont démarré à quelques centaines de mètres d'intervalle, alors que c'est tout à fait inhabituel", a précisé le ministre, rappelant que "neuf feux sur dix sont d'origine (humaine soit) criminelle ou involontaire". De son côté, la gendarmerie a annoncé renforcer "la lutte contre les incendiaires" alors que pour la seule journée de mardi, "il y a eu 40 départs de feu en Gironde qu'il a fallu mater dans l'œuf", dont une partie sont d'"ori...


Lire la suite sur Europe1