Reprise de la «diplomatie du panda» entre la Chine et les États-Unis

La capitale américaine accueillera d’ici à la fin de cette année un nouveau couple de pandas géants envoyés par la Chine. C’est le zoo de Washington qui en a fait l’annonce mercredi soir 29 mai, après avoir signé un contrat de prêt pour une durée de dix ans. Un accord qui marque le réchauffement des relations sino-américaines.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

N’allez pas chercher une traduction en mandarin des caractères qui composent les surnoms de ces deux pandas, il n’y en a pas. Mais comme à chaque fois depuis le début de la « diplomatie du panda », « Baoli » le mâle et « QingBao » la femelle, envoyés par la Chine, auront un rôle de « pandassadeurs » auprès des visiteurs du zoo national Smithsonnian de Washington.

L’affaire est très sérieuse : ce retour d’un couple de pandas géants aux États-Unis a été directement discuté entre Xi Jinping et Joe Biden, lorsque les présidents chinois et américain ont renoué le dialogue en novembre dernier à San Francisco.

Cet accord intervient un peu plus d’un an après le rapatriement de trois ours vegans en Chine, interprété comme un signe des tensions entre les deux superpuissances. Les réseaux chinois s’étaient alors déchainés contre la supposée maltraitance des animaux par les soigneurs américains.


Lire la suite sur RFI