La reprise des clubs amateurs de football et de rugby, perturbée par la sécheresse

© RAMON VAN FLYMEN / ANP MAG / ANP VIA AFP

Si les températures retrouvent des valeurs convenables ces derniers mois, la sécheresse continue de causer son lot de perturbations. Les clubs amateurs de football et de rugby, par exemple, se retrouvent confrontés à des terrains impraticables en raison du manque de pluie et de l'interdiction d'arroser qui a concerné un très grand nombre de communes, en période de restriction d'eau .

 

>> LIRE AUSSIFootball : comment les pelouses de Ligue 1 font-elles face à la sécheresse ?

Les mains sur les hanches et le regard fixé sur ces deux terrains de football jaunis par le soleil, Yves, le président du FC Pays de Neubourg, constate les dégâts. "Là, c'est sec, sec, sec, donc on subit. Quand il y a beaucoup de chaleur et des températures élevées, ça grille l'espace vert du terrain et c'est là que ça pose problème".

"Comme si on courrait sur du béton"

Des problèmes, notamment pour la sécurité et la santé des joueurs, explique Carole, entraîneuse : "En fait, c'est comme si on courait sur du béton et au niveau des mollets, au niveau des chevilles, ce ne sont pas les mêmes appuis. Comme le terrain est dur, ça échauffe aussi en-dessous, au niveau de la plante des pieds et ça crée des ampoules".

Les entraînements du club reprendront dans quelques jours ce qui inquiète Yves. Avec deux terrains sur trois inutilisables, difficile de maintenir un fonctionnement normal. "On a pas loin de 400 licenciés donc si on est amenés à ne pas s'entraîner sur les deux terrains en herbe que l'on ...


Lire la suite sur Europe1