Des représentants palestiniens en Egypte pour discuter de la trêve avec Israël

·2 min de lecture
DES REPRÉSENTANTS PALESTINIENS EN EGYPTE POUR DISCUTER DE LA TRÊVE AVEC ISRAËL

GAZA/LE CAIRE (Reuters) - Des dirigeants palestiniens dont le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, et une délégation du Fatah, le parti du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, sont arrivés mardi au Caire pour des discussions avec des représentants égyptiens destinées à consolider le cessez-le-feu décrété avec Israël.

Cette visite d'Ismail Haniyeh fait suite à une invitation spéciale émise par Le Caire en amont d'une réunion élargie à laquelle doivent prendre part les factions palestiniennes et qui pourrait débuter la semaine prochaine, a indiqué le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem.

Un haut représentant du Fatah, Djibril Rajoub, doit aussi s'entretenir avec des représentants égyptiens, alors que Mahmoud Abbas a été invité à se rendre en Egypte, a-t-on appris auprès de sources palestiniennes et égyptiennes.

Les sources n'ont pas dit si les délégations des groupes palestiniens rivaux allaient s'entretenir directement.

L'Egypte a joué un rôle majeur dans la conclusion d'une trêve entre Israël et le Hamas et ses alliés dans la bande de Gaza, le mois dernier, après onze jours d'hostilités sans précédent depuis des années.

Plus de 250 Palestiniens ont été tués par les centaines de frappes aériennes menées par Israël contre Gaza durant ce conflit, tandis que les roquettes tirées par les groupes armés palestiniens ont provoqué la mort de 13 personnes dans l'Etat hébreu.

Le porte-parole du Hamas a indiqué qu'Ismail Haniyeh et les représentants égyptiens devaient discuter du renforcement de la trêve avec Israël ainsi que des projets de reconstruction de Gaza. Le Caire a indiqué par le passé qu'il allait verser 500 millions de dollars pour les travaux.

L'Egypte cherche de longue date à favoriser la coopération entre les partis palestiniens, y voyant un élément majeur dans le cadre d'efforts plus larges pour promouvoir la paix dans la région.

Le Hamas a pris le contrôle de Gaza au détriment du Fatah en 2007, et les deux entités se livrent depuis une guerre de pouvoir.

S'exprimant lors d'une réunion gouvernementale à Ramallah, en Cisjordanie, le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh a dit espérer que la médiation du Caire permettrait de "fermer la page des divisions (internes)" et d'aider la population de Gaza "de manière à renforcer notre unité nationale".

(Nidal Al Mughrabi et Ahmed Mohamed Hassan, avec Ali Sawafta à Ramallah; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles