Un reportage RFI de Noé Pignède remporte le prix Philippe Chaffanjon 2022

Correspondant depuis quatre ans pour RFI, Noé Pignède couvre le Liban, la Syrie et l'Irak. Pour son reportage sur les femmes africaines exploitées dans les ménages libanais, il est co-lauréat du prix Philippe Chaffanjon, qui récompense chaque année un journaliste français et un journaliste haïtien.

« Merci à vous tous, et à chacun personnellement. À vous qui avez écouté mon histoire, et à ceux qui l’écouteront à l’avenir. Même si ma blessure reste ouverte et saigne à chaque fois que j’y pense ou que j’en parle, ce reportage a, je l’espère, pansé les plaies de quelques-uns d’entre nous... » La réaction de Viany, 28 ans et travailleuse domestique au Liban, résume l'importance du reportage réalisé par Noé Pignède et récompensé jeudi 2 juin du prix Philippe Chaffanjon.

Le journaliste a lu son témoignage lors de la remise du prix pour rappeler que le journalisme n'est pas là pour célébrer celui qui produit mais bien le sujet du reportage et sa raison d'être.

Le reportage audio de Noé Pignède au Liban, à retrouver ci-dessus, a été publié sur RFI en janvier 2021 et donne la parole aux kafalas, ces femmes venues d’Asie et d’Afrique, employées de maison. Elles travaillent dans des familles libanaises, souvent 7 jours sur 7, une quinzaine d’heures par jour, pour quelques centaines de dollars par mois, et sont régulièrement maltraitées.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles