REPORTAGE. Le recyclage des plastiques agricoles en avance sur celui des emballages ménagers

Avec des taux de recyclage bien plus élevés par rapport aux emballages ménagers, le plastique, dans le domaine agricole, est pris en charge du début à la fin. Sciences et Avenir s'est rendu dans l'usine de recyclage plastique de TrioWorld, dans le Maine-et-Loire, pour en savoir plus sur les secrets de cette efficacité.

Malgré des efforts depuis plusieurs années, le recyclage des emballages plastiques ménagers peine à se développer en France. Avec un taux global de recyclage atteignant les 28% en 2021, , une entreprise spécialisée dans le recyclage des emballages ménagers, la France fait partie des mauvais élèves européens en la matière. C’est pourtant tout le contraire concernant le plastique agricole.

Carte du taux de recyclage des déchets d\'emballage en plastique.  Crédit : Eurostat / Agence européenne de l\'environnement
Carte du taux de recyclage des déchets d\'emballage en plastique. Crédit : Eurostat / Agence européenne de l\'environnement

Carte du taux de recyclage des emballages en plastique par pays en Europe. Crédits: Eurostat / Agence européenne de l'environnement

Un tri à la source efficace

Le plastique s'est imposé en agriculture depuis plusieurs dizaines d’années. En améliorant la conservation du fourrage l’hiver ou en protégeant les fruits et les légumes des intempéries, les utilisations du plastique sont multiples et ne cessent d'augmenter. Ce sont environ 116.000 tonnes de plastique qui sont consommées, chaque année, dans le secteur agricole, selon la société Adivalor (Agriculteurs, Distributeurs, Industriels pour la VALORisation des déchets agricoles).

Dans ce secteur, les différents types de plastique sont triés puis transportés par les agriculteurs eux-mêmes, sur le site de collecte le plus proche. “Le tri à la source permet ainsi d'obtenir une bonne qualité de la matière, car chaque type de plastique présente des caractéristiques particulières. Par exemple, les films sont en polyéthylène basse densité (PEBD), les sacs tissés pour les fertilisants et les ficelles sont en polypropylène (PP), les barils de pesticides et détergents en polyéthylène haute densité (PEHD)… D'où l'importance du tri pour pouvoir recycler la matière”, explique Jérôme Klaeylé, directeur de l’unité de recyclage dans l'entreprise Trioworld, une entreprise notamment spécialisée dans le film d'emballage agricole, dans laquelle Sciences et Avenir s'est rendu.

Après une sensibilisation importante sur le sujet, plus de 300.000 agriculteurs trient et préparent leurs déchets aujourd’hui, selon Adivalor. “La préparation consiste à sécher, [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles