REPORTAGE. "Il ne faut pas perdre de temps" : le défi logistique pour livrer le vaccin contre le Covid-19

Solenne Le Hen

Si les premières doses du vaccin Moderna arrivent en France, le principal vaccin contre le Covid-19 reste celui de Pfizer-BioNTech. Un produit qui doit être conservé à des températures très basses. Il nécessite une logistique ultracomplexe. Elle est assurée notamment par Santé publique France (SPF). L'agence sanitaire s'appuie sur six plateformes logistiques, réparties dans toute la France. Celle située en Normandie se charge d'acheminer les doses notamment vers les Ehpad de la région mais aussi des Hauts-de-France et de Bretagne.

>> Suivez l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Quand les opérateurs ouvrent les congélateurs à -70° Celsius, c'est comme si le Pôle Nord vous envoyait un courant d’air. "On peut manipuler les flacons à la main sans gant, explique Christophe Landeau, pharmacien du site. Je ne ferais surement pas ça toute la journée mais pour sortir quelques flacons ça ne pose pas de problème." Rapidement, ils sortent un carton de vaccins, de la forme d'une boite à pizza. "Il y a 195 flacons dans chaque boite, reprend Christophe Landeau. Concentré, il retire avec précaution 20 flacons tout petits. "Il s'agit d'un trésor qui est fragile et précieux."

Une préparation "à la carte"

Ces 20 flacons, qui vont permettre de vacciner 100 à 120 résidents d'Ehpad, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi