REPORTAGE. Ils ont manifesté au Capitole : rencontre avec des soutiens sans faille de Donald Trump

Valentine Pasquesoone
·1 min de lecture

A l'heure où des journalistes de France Télévisions le rencontrent, Brandon Fellows, 26 ans, sait que son arrestation est imminente. Cet Américain de la région d'Albany, dans l'Etat de New York (Etats-Unis), a reçu il y a quelques heures un appel du FBI pour sa présence au Capitole à Washington, l'après-midi du 6 janvier. "Je n'ai rien fait de mal", se défend-il dans une vidéo sur Instagram. "Je suis content de ce que j'ai fait, peu importe ce qui arrive."

Ce jour-là se tient, au Capitole, berceau du pouvoir législatif américain, la session censée confirmer la défaite de Donald Trump à la présidentielle de novembre. Le chef d'Etat sortant choisit de défier le Congrès en réunissant des dizaines de milliers de ses supporters dans la capitale américaine. Certains d'entre eux, dont Brandon, parviennent à pénétrer dans le Capitole. Ils envahissent ensuite les couloirs et les bureaux pendant plusieurs heures. "C'était fou. J'étais sous le choc, émerveillé. Je me suis dit que c'était exactement ce que nos Pères fondateurs avaient fait", lance-t-il à France Télévisions. Cette intrusion était pour lui comme la Boston Tea Party de la révolution américaine, cette journée de 1773 où des Bostoniens se sont introduits à bord de navires britanniques pour jeter (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi