REPORTAGE. "J'ai enterré deux cousins le même jour" : dans cette réserve amérindienne du Mississippi, le Covid-19 est plus meurtrier que partout ailleurs aux Etats-Unis

Marie-Violette Bernard
·1 min de lecture

J'ai l'impression que toutes les semaines, un nouveau membre de ma famille est malade ou en quatorzaine." Samihah Willis secoue la tête de dépit. Confortablement assise derrière un bureau, la secrétaire d'école de 37 ans a le souffle court, saccadé. Comme 11,96% des Indiens Choctaw du Mississippi (Etats-Unis), elle a contracté le Covid-19 au cours des derniers mois. Cette petite communauté de 10 000 habitants, seule réserve amérindienne de cet Etat du Sud du pays, a été durement touchée par la pandémie. Au total, la maladie a fait 84 morts chez les Choctaw, selon les chiffres datant du 26 octobre. En comparaison, les Etats-Unis dénombrent 6,9 morts pour 10 000 habitants et la France 5,3, selon les données compilées par l'université américaine Johns Hopkins*.

Les Choctaw traversent la même crise sanitaire que les autres communautés natives des Etats-Unis. Fin août, le Center for Disease Control* a révélé que les Amérindiens sont "affectés de manière disproportionnée par le Covid-19". Le taux d'incidence du virus chez ces populations est ainsi 3,5 fois plus élevé que chez les Américains blancs. "Le Covid-19 est comme un feu de broussailles : une fois qu'il a touché notre communauté, il s'est propagé à toute vitesse", (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi