REPORTAGE. Hommage à Samuel Paty : dans la classe d'un collège parisien, un débat délicat sur la laïcité et la liberté d'expression

Valentine Pasquesoone
·1 min de lecture

Comment, plus de deux semaines après les faits, mettre des mots sur l'assassinat de Samuel Paty ? Comment engager en une heure le débat avec leurs élèves, sur des notions aussi fondamentales que la laïcité et la liberté d'expression en cette rentrée du lundi 2 novembre ? Enseignants, représentants des parents d'élèves et membres de la direction du collège de la Grange aux Belles (Paris 10e) ont discuté en visioconférence dès vendredi de ces questions.

>> Revivez les hommages à Samuel Paty dans notre direct

Au lendemain d'un nouveau confinement et d'un nouvel attentat à Nice, le ministère de l'Education nationale a revu sa copie, le 30 octobre. Les formes de l'hommage à l'enseignant tué près de son collège de Conflans-Saint-Honorine (Yvelines) deux semaines plus tôt, pour avoir montré en cours des caricatures de Mahomet, risquaient de ne plus être les mêmes qu'annoncées. La rentrée de lundi n'étant plus décalée à 10 heures, les enseignants n'ont pu disposer de ce temps de préparation qui leur était promis. Le temps d'échange avec les élèves n'aurait plus forcément lieu le jour de la rentrée, mais dans le courant de la semaine, voire du mois.

Pluralisme, liberté d'expression et tolérance

Dans ce collège d'éducation prioritaire, le choix a été très rapidement arrêté. "Pour les enseignants, il était fondamental de le faire dès aujourd'hui", résume leur proviseur, Didier Georges. Juste (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi