REPORTAGE. Covid-19 : dans les coulisses de "l'opération exceptionnelle" de vaccination en Moselle

Raphaël Godet
·1 min de lecture

C'est un banal tableau imprimé sur une banale feuille A4, avec de banales colonnes de différentes couleurs. Bleu, jaune, orange et rose. Assise à son bureau du cinquième étage, Marie-Odile Saillard prend soin de tenir le document à bonne distance de nos yeux. "Vous comprenez que c'est confidentiel", insiste la directrice du centre hospitalier régional (CHR) Metz-Thionville, "vaisseau amiral" de la stratégie de vaccination contre le Covid-19 en Moselle. C'est depuis cette "base arrière" que sont dispatchées les doses vers les dix centres du département. Le document, qu'elle dissimule en partie avec ses mains, est la feuille de route de la campagne de vaccination pour les jours à venir. Le "document de répartition des doses", selon l'appellation officielle.

Covid-19 : suivez notre direct

Marie-Odile Saillard remet ses lunettes et décode. "Là, en rose, ce sont les fameuses 30 000 doses supplémentaires Pfizer." Celles promises par le ministre de la Santé, quand il est venu dire aux élus locaux de Moselle, vendredi 12 février, qu'il fallait absolument (et rapidement) renforcer la politique de tests et de vaccination dans le département. Il y a urgence : en Moselle, les indicateurs de l'épidémie sont encore plus dans le rouge que partout ailleurs en France. Entre le 6 et le 12 février, le taux d'incidence y était de 281 pour 100 000 habitants, alors que la moyenne nationale stagnait à 189. C'est le "seul endroit du territoire" où un tel taux est observé.

>> REPORTAGE. En pleine (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi