[Reportage] À Venise, nettoyage et solidarité avant une nouvelle marée record

Après les grandes marées de la semaine et alors que Venise se prépare à affronter une nouvelle marée record à midi ce dimanche, la pluie s’est arrêtée samedi. C’était une journée de grand nettoyage et de solidarité. Petit à petit, un réseau de plusieurs centaines de volontaires s’installe dans la vie quotidienne des Vénitiens. Reportage.

Avec notre envoyée spéciale à Venise,  Anne Tréca

Ils sont Vénitiens ou viennent d’autres villes. Lycéens, étudiants, militants, actifs ou retraités, avec des balais, des brosses, de l’eau de Javel, ils proposent leurs bras et leur bonne volonté à qui en a besoin après le passage de l’eau salée.

« Avec le balai, nous allons prendre tout ce qui est détruit par l’eau et faire tout ce qu’on nous demande de faire », explique un participant. Pour coordonner des centaines de bénévoles, une association s’est imposée. Au départ un simple groupe d’étudiants vite devenus les « anges de Venise ». Hyper réactifs avec leurs réseaux sociaux, ils repartissent les équipes dans les quartiers. Certains nettoient, collectent les déchets, d’autres aident les habitants à se défendre de la prochaine inondation.

À lire aussi : L'état de catastrophe naturelle décrété à Venise après les inondations

« D’habitude on intervient pour déplacer, on monte tout ce qui est au rez-de-chaussée, on coupe le courant qui n’est pas un grand copain de l’eau. D’ailleurs s’il y’a 1,60m d’eau on ne pourra pas travailler ici, il faudra bouger les tables, les fauteuils, débrancher les ordinateurs. Il faut aussi intervenir dans tous les bars, bouger les lave-vaisselle, chercher à sauver ce qui n’est pas encore fichu. »

La montée des eaux attendue ce dimanche s’annonce encore catastrophique pour la ville.

À lire aussi : Venise pourrait être frappée par de nouvelles intempéries