Report de son procès, interdiction de voir son épouse... pourquoi Carlos Ghosn a décidé de fuir le Japon

France 2

L'ancien patron de Renault-Nissan a fui le Japon, où il était assigné à résidence en raison d'accusations de malversations financières, lundi 30 décembre. Pourquoi maintenant, un an après son arrestation ? "Nous avons des informations plus précises sur les raisons qui ont poussé Carlos Ghosn à quitter le Japon, explique la journaliste Maryse Burgot en direct de Beyrouth (Liban). J'ai pu en effet parler et voir longuement l'un des avocats libanais de Carlos Ghosn ici. Il a passé toute l'après-midi avec son client à son domicile, jeudi 2 janvier. Il explique qu'il y a une date très importante : le 25 décembre dernier, jour de Noël".

>> Quatre questions qui se posent après la fuite de Carlos Ghosn au Liban

Un processus que Carlos Ghosn a "préparé de longue date"

Ce jour-là, les autorités judiciaires japonaises disent à Carlos Ghosn que son procès est reporté, qu'il n'aura pas lieu en 2020. Deux procès devaient se tenir cette année-là, un premier en avril et le second en septembre. "Elles lui disent aussi qu'il ne peut toujours pas voir son épouse, qu'il ne peut pas lui parler, pas plus qu'à son fils. Elles lui expliquent aussi qu'il ne peut pas avoir droit à un interprète professionnel. C'est à ce moment-là que Carlos Ghosn enclenche un processus (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi