Report ou maintien des élections régionales : des interrogations sur les intentions du gouvernement

franceinfo
·1 min de lecture

Ils ont jusqu'au lundi 12 avril midi pour répondre par oui ou par non : une sorte de sondage géant des 35 000 maires de France pour savoir s'ils estiment possible de tenir les élections régionales et départementales des 13 et 20 juin. Une ultime précaution, demandée par Jean Castex vendredi soir avant un débat au Parlement mardi 13 avril sur un maintien ou un report pour raisons sanitaires, en raison de l'épidémie de Covid-19.

Pourtant, l'association des maires de France s'était déjà exprimée pour un maintien. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités selon Philippe Laurent, vice-président de l'AMF et maire de Sceaux. "La décision de reporter ou de ne pas reporter, c'est exclusivement une décision du gouvernement et du président de la République, estime l'élu. Si le gouvernement souhaite maintenir les dates des élections, les maires de France, qui sont légitimistes, organiseront ces élections."

"Manœuvre politique"

Interroger les maires un par un, c'est aussi peut-être espérer un avis différent. "On sait que les maires des petites communes vont être frileux à organiser les élections, ça peut nous arranger", explique un conseiller ministériel. Et revoilà l'idée selon laquelle, en fait, Emmanuel Macron n'en voudrait pas, de ces élections, entre François Bayrou qui fait campagne pour un report "après l'été" et le très proche Richard Ferrand lui aussi, pour éviter la prime au sortant… D'où une manœuvre de l'exécutif s'insurge le patron des sénateurs socialistes Patrick (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi