Report du Black Friday : "C'est mieux que rien, mais le problème, c'est le Black Friday", selon Clémentine Autain

franceinfo
·1 min de lecture

Reporter le Black Friday du 27 novembre au 4 décembre, "c'est mieux que rien, mais le problème, c'est le Black Friday", a affirmé sur franceinfo samedi 21 novembre Clémentine Autain, député La France insoumise de Seine Saint-Denis.

D'abord, le Black Friday, "c'est beaucoup d'arnaques", comme l'explique une enquête de l'UFC Que choisir, a-t-elle ajouté. "Et puis, c'est cette société de consommation qui crée la pulsion, c'est-à-dire que vous êtes en attente et le 27 [novembre], vous avez une pulsion d'achat qui peut vous tourner vers des actes d'achats qui ne sont pas essentiels", a poursuivi la députée.

Des "besoins artificiels"

"Pourquoi les grands groupes comme Amazon sont plus compétitifs que les petits commerçants ? Les gens achètent sur internet ou sur Amazon parce que c'est moins cher. C'est ça le problème. Or, la réglementation doit favoriser les commerçants qui permettent de faire du lien, plutôt que des grands groupes qui ne paient pas leurs impôts en France et qui exploitent des salariées aux statuts totalement précaires et sous-rémunérés", a assuré Clémentine Autain.

Et si on pouvait enfin décider de ce que l'on produit en fonction des besoins essentiels et non des besoins superflus ?

Clémentine Autain, députée La France (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi