Reporté en juin, le Festival d'Angoulême met la BD à l'honneur dans les gares

Stéphane Hilarion
·1 min de lecture

Si le palmarès de la 48e édition du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême sera bien dévoilé à la fin du mois de janvier, l’événement dans sa version grand public a lui été repoussé au mois de juin. Face à cette situation exceptionnelle, la SNCF, partenaire du FIBD depuis 15 ans, a décidé de mettre en avant l’ensemble des sélections 2021, soit plus de 70 titres, à travers une série d’expositions dans 41 gares et 35 villes.

"Gousse et Gigot" à Toulouse

Ainsi, de Marseille à Lille, de Nantes à Grenoble, de Strasbourg à Bordeaux, Avignon, Rennes ou Toulouse, en passant par l’ensemble des gares parisiennes, le 9e art est partout et accessible à pour tous. Des extraits d’albums issus de la sélection officielle, mais aussi une dizaine de BD évènements en format XXL. À la gare de Toulouse-Matabiau, c’est l’auteure parisienne Anne Simon qui est à l’honneur avec le tome 4 de ses aventures de Gousse et Gigot, édité par Misma, une maison d’édition toulousaine, créée par deux frères, Guillaume et Damien Filliatre Borja, ravis de cette mise en lumière.

Ce sont des lieux d’attente, où l’on a souvent du temps à perdre, et c’est peut-être plus intéressant de regarder une expo dans une gare, plutôt que de rester sur son téléphone. C’est un bon moyen (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi