Repas de Noël : les conseils de spécialistes pour « discuter » avec les complotistes (ou pas)

·1 min de lecture

Vous êtes tranquillement installé sur votre chaise à déguster un délicieux plat, typique des fêtes de fin d'années, quand tout à coup, quelqu'un lance un sujet de conversation, susceptible de mettre le feu au poudre. « Les vaccins modifient notre génome », « La covid-19, c'est juste une grippe » ou encore « on aurait dû soigner tout le monde avec de l'hydroxychloroquine ». Comment réagir dans ce genre de situation pour « limiter la casse » aussi bien sur l'ambiance de la soirée que sur le degré d'adhésion de votre interlocuteur ? Nous tentons de vous donner quelques conseils avisés dans cet article. 

Cerner notre interlocuteur

La première chose à faire et d'essayer de savoir à qui l'on a affaire. La personne est-elle de bonne foi dans son affirmation ou son interrogation ? Cherche-t-elle simplement la confrontation ? Une discussion cordiale peut-elle être envisageable ? Quel est, au jugé, son degré d'adhésion envers l'hypothèse ou la théorie qu'elle avance ?

En effet, selon ces différents paramètres dont la liste n'est évidemment pas exhaustive, il est conseillé de ne pas réagir de la même manière. « Si une personne croit de façon radicale et extrêmement forte à un énoncé et que l'on sait que la conversation va tourner à la dispute, cela ne sert pas à grand-chose d'entamer une discussion sérieuse. On peut, à la rigueur, utiliser l'humour pour détendre l'atmosphère et passer à un sujet de conversation plus léger et moins clivant », conseille Pascal Wagner-Egger, enseignant‑chercheur en  psychologie sociale et en statistique à l’Université de  Fribourg, travaillant notamment sur les croyances et les raisonnements quotidiens.

Réorienter le débat sur les raisons de croire

Si le degré d'adhésion de notre interlocuteur est « acceptable », on pourrait envisager d'autres méthodes, comme relever les biais, sophismes et erreurs de raisonnements qu'elle manifeste. Mais ce choix pose plusieurs problèmes. Cela suppose des bases méthodologiques communes avec notre interlocuteur,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles