Réouverture des frontières aux États-Unis : comment bien préparer son voyage ?

·3 min de lecture
Réouverture des frontières aux États-Unis : comment bien préparer son voyage ?

Dans quelques semaines, les Français pourront à nouveau voyager aux États-Unis. Voici quelques conseils pour monter dans l’avion l’esprit serein.

Vous avez envie de découvrir la frénésie de New York ? Un voyage à San Francisco est dans les cartons depuis un moment ? Sillonner la mythique Route 66 est un rêve de longue date ? Tous ces beaux projets vont bientôt être de nouveau possibles. Après vingt mois de fermeture des frontières américaines en raison de la crise sanitaire, les États-Unis ont annoncé cette semaine une réouverture "début novembre" pour tous les voyageurs entièrement vaccinés contre le Covid-19.

Un test négatif obligatoire malgré le vaccin

Si cette annonce sonne la fin du "Travel ban", le retour à la normale n’est pas encore pour demain. En plus de présenter leur pass sanitaire, les Français, comme tous les voyageurs en provenance de l’étranger, devront présenter un test négatif de moins de 72 heures et porter un masque, tandis qu’un système de suivi des contacts sera mis en place, a indiqué le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison-Blanche, Jeff Zients.

À LIRE AUSSI >> Vacances de la Toussaint : 4 destinations pour fuir (un peu) les mesures sanitaires

En revanche, certaines choses ne changent pas. Pour des vacances, un voyage d’affaires ou même une escale aux États-Unis, il est toujours obligatoire de remplir l’indispensable formulaire ESTA (une autorisation de voyage délivrée par les autorités américaines). Faites les démarches au minimum deux semaines avant le départ pour éviter toute mauvaise surprise. 

Si vous avez un doute sur votre éligibilité, n’hésitez pas à anticiper encore plus pour pouvoir vous retourner en cas de problème. En moyenne, comptez 72 heures pour obtenir une réponse. Si la démarche est rapide, elle n’est pas gratuite. Il vous faudra payer 14 dollars (12 euros) par personne.

L'assurance voyage est vivement recommandée

Ce n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense avant un voyage outre-Atlantique - surtout en tant que Français - alors que c’est capital. Souscrire une assurance voyage spécifique peut être une très bonne idée en ces temps de crise sanitaire. Aux États-Unis, se soigner coûte très cher par rapport à la France. Là-bas, le prix d’une consultation chez un médecin peut atteindre 230 dollars (200 euros), contre 25 euros dans l’Hexagone. Un tarif qui peut quasiment doubler en cas de visite chez un spécialiste. Et pour une hospitalisation, la facture se compte bien souvent en milliers d’euros.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Au moins quinze jours avant de monter dans l’avion, prenez conseil auprès de votre assurance et assurez-vous qu’elle vous couvre bien à l’étranger et pour quel montant. Même si votre carte bancaire intègre une assurance voyage, vous verrez que son plafond se révèlera souvent insuffisant pour les États-Unis. 

Dans ce contexte, il convient de comparer les offres de plusieurs organismes pour faire le meilleur choix. Accordez une attention particulière aux clauses du contrat et privilégiez un assureur qui possède des bureaux aux États-Unis ou une plateforme de contact accessible 24h/24h en cas de problème. Histoire d’être certain de pouvoir lui parler au moment où vous en aurez le plus besoin.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles