Contamination au cinéma ou au musée, l'outil Opéra calcule le risque

Louise Wessbecher
·Journaliste cheffe de la rubrique culture, médias et divertissement
·1 min de lecture
Des spectateurs au théâtre Antoine à Paris, le 22 juin 2020 (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Des spectateurs au théâtre Antoine à Paris, le 22 juin 2020 (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

CULTURE - Quand et comment pourront rouvrir les musées, les cinémas, les salles de théâtre, de spectacle ou de concert? Personne ne semble avoir la réponse. Fermés pour certains depuis bientôt un an, les lieux de culture n’ont toujours aucune perspective pour accueillir du public en 2021. Développé au Mans et testé en Nouvelle-Aquitaine, un logiciel nommé Opéra entend fournir des données scientifiques permettant d’ouvrir un dialogue avec le gouvernement.

Un “cadre général” pour les festivals de l’été, avec tout de même pas mal de zones floues, a été donné ce jeudi 18 février par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. Alors que les événements en plein air de l’été vont pouvoir commencer à s’organiser avec précaution, il n’en est rien pour les lieux clos. Si les musées et monuments savent qu’ils seront “les premiers convoqués à la réouverture” dès lors qu’une “décrue” sera observée, ni calendrier ni protocole n’ont été officialisés.

“100 jours sans aucun musée, mais avec tous les lieux de cultes. 100 jours sans aucun cinéma, mais avec tous les grands magasins, 100 jours sans aucun théâtre, mais avec tous les avions où l’on mange en même temps...”, rappelait l’acteur Pierre Niney le 7 février dernier.

Il faut dire que le flou pèse sur les risques de contaminations réels dans les salles de cinéma et de spectacle depuis le début de la pandémie. En juillet, l’OMS avait déclaré que certains endroits fermés “lorsque les personnes y étaient présentes penda...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.