Reconfinement : dans les coulisses d’une prise de décision lourde de conséquences pour Emmanuel Macron

Depuis jeudi 18 mars, la nouvelle stratégie du gouvernement a été martelée par l’exécutif : “freiner sans enfermer”. D’un côté, les courbes de l’épidémie de Covid-19 s’envolent et de l’autre, la lassitude des Français se fait sentir. Emmanuel Macron a pris une décision lourde de conséquences, à un an de l’élection présidentielle. Toute la semaine, le président a consulté : à Matignon, on rappelle que l’acceptabilité baisse, et donc l’efficacité des mesures aussi. Finalement, le chef de l’Etat comprend qu’il n’a plus le choix. A l’hôpital de Poissy (Yvelines), jeudi, le président annonce que des décisions seront prises. Une course contre la montre Le gouvernement a hésité jusqu’au dernier moment pour prendre une décision. “A 16 heures, le préfet nous annonce un reconfinement uniquement le week-end, à 17 heures c’était finalement sept jours sur sept”, lâche un député. Quelques minutes avant le discours de Jean Castex, Matignon cherche encore une manière d’éviter de prononcer le mot “confinement”. Le couac de l’attestation ce week-end a également déchiré le gouvernement. Par ailleurs, Emmanuel Macron doit s'assurer que la campagne de vaccination soit réussie “s'il veut être candidat à l’élection présidentielle”, glisse un proche du président. Cette course contre la montre est déterminante pour son avenir politique.