Renvoi aux assises de 4 skinheads dans l'affaire Méric

Quatre "skinheads" impliqués dans la mort du militant antifasciste Clément Méric lors d'une rixe, en juin 2013 à Paris, seront renvoyés devant une cour d'assises, a décidé un juge d'instruction chargé de l'affaire, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Le parquet avait requis leur renvoi aux assises en juillet. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Quatre "skinheads" impliqués dans la mort du militant antifasciste Clément Méric lors d'une rixe, en juin 2013 à Paris, seront renvoyés devant une cour d'assises, a décidé un juge d'instruction chargé de l'affaire, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Le parquet avait requis leur renvoi aux assises en juillet.

L'ordonnance de mise en accusation du 9 mars retient contre deux de ces hommes des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner mais avec des circonstances aggravantes (violences en réunion et usage ou menace d'une arme).

Parmi eux figure le principal suspect, Esteban Morillo, 24 ans, proche du mouvement d'extrême droite Troisième Voie, qui avait reconnu en garde à vue avoir porté deux coups au militant d'extrême gauche, dont celui qui l'a fait tomber.

Les deux autres sont renvoyés aux assises pour des violences volontaires sur des amis de Clément Méric, lors de cette rixe dans le quartier Saint-Lazare entre militants antifascistes et ultra-nationalistes.

Les deux groupes s'étaient croisés de manière fortuite aux abords d'un immeuble du 9e arrondissement de Paris.

Clément Méric, 18 ans, est mort des suite de traumatismes "occasionnés par les coups de poing" qui lui ont été portés, avait alors expliqué le procureur de Paris, François Molins.

Si les deux principaux accusés seront jugés pour des coups mortels aggravés, les magistrats instructeurs ont cependant écarté l'intention de tuer.

A la suite de cette affaire, le gouvernement a décidé en juillet 2013 de dissoudre les groupes d'extrême droite Troisième voie et Jeunesses nationalistes révolutionnaires.

(Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages