Rentrée universitaire : « Aucun programme d’investissement pour adapter les locaux n’a été mis en place », pointe Pierre Ouzoulias

·2 min de lecture
Illustration . Universite Aix - Marseille.
Illustration . Universite Aix - Marseille.

La France enregistre un nouveau record de contaminations en franchissant pour la première fois le seuil des 200 000 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, mardi 29 décembre. Malgré la fulgurance du variant Omicron, la ministre de l’Enseignement supérieur a décidé de maintenir les examens et les partiels en présentiel. Le retour des jauges dans les amphithéâtres n’est pas non plus à l’ordre du jour.

Lorsque les examens se sont déroulés à distance dans les universités en 2020, « cela a été très compliqué, en termes de connexion », a justifié la ministre sur France info. Cette décision répond à « la demande majoritaire des étudiants », dont « près de 92 % étaient vaccinés », a aussi appuyé Frédérique Vidal. Des campagnes de rappel de vaccination seront « organisées sur les campus » dès la rentrée, a-t-elle ajouté. Le délai entre la dernière injection et la dose de rappel a été ramené à trois mois.

Des examens de substitution pour les étudiants contaminés ou cas contact

Seul cas où un report des examens pourra être envisagé : « si une promotion est particulièrement touchée » et qu’un cluster venait à se former. Pour les étudiants positifs ou cas contact, « il y aura des sessions de substitution. Les personnes concernées ne seront pas envoyées aux rattrapages », assure la ministre.

« Il était temps que la ministre s’exprime », note le président de la commission de l’Éducation au Sénat, Laurent Lafon (Union centriste). Il s’était étonné de ne pas avoir entendu le Premier ministre à ce sujet lors des annonces sur les nouvelles mesures sanitaires, lundi. La déclaration de la ministre de l’Enseignement supérieur intervient moins d’une semaine avant le début des premiers partiels.

Laurent Lafon comprend, néanmoins, la décision de maintenir les examens en présentiel dans la mesure où les étudiants ont déjà (...) Lire la suite sur Public Sénat

Passe vaccinal : les points de tensions du projet de loi

Covid : la rentrée maintenue au 3 janvier s’annonce compliquée

Passe vaccinal : le président de la République fait « un choix attentiste et un pari optimiste », juge Philippe Bas (LR)

[Série] Petites et grandes histoires des campagnes présidentielles : les trahisons de la droite (1/5)

[Série] 1981, « la force tranquille » de Mitterrand : la campagne du futur de « l’homme du passé » (1/5)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles