Rentrée : le syndicat l'UNL réclame le contrôle continu et appelle à bloquer des lycées

·1 min de lecture

Alors qu’une partie des collégiens et lycéens reprennent leurs cours en présentiel ce lundi 3 mai, l’Union nationale lycéenne appelle aux blocus d’établissements pour demander le contrôle continu au baccalauréat dont la préparation a été perturbée par la crise du Covid-19.

Lundi 3 mai : jour clé dans le planning de " déconfinement " du gouvernement. Des milliers de collégiens et lycéens ont repris, ce matin, leurs cours en présentiel. Une rentrée qui pourrait bien être bouleversée si des établissements se mettent à répondre à l’appel de l’Union nationale lycéenne, un syndicat lycéen fondé en 1994 par l’actuel maire de Montpellier, Michaël Delafosse.Le 30 avril, l’UNL a en effet appelé à bloquer des lycées pour " protester contre l’inaction de Blanquer " au cours de " cette année scolaire marquée par la crise sanitaire ". Selon les militants, " les périodes de confinement, l’absence des professeurs, liées au Covid-19 " constituent des entraves à une véritable continuité pédagogique. Alors que les épreuves de philosophie et du Grand oral sont maintenues en présentiel, le syndicat souhaite que le baccalauréat 2021 s’effectue intégralement en contrôle continu.Pour légitimer cette demande, l’UNL s’appuie aussi sur les disparités géographiques concernant l’ouverture des lycées français. " Certaines personnes ont passé beaucoup plus de temps en présentiel ", estime-t-il. S’ajoutent à cela les problèmes rencontrés par des étudiants sur leur ENT (espaces numériques de...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

Taxer la rente plutôt que le risque : ce principe oublié de la Macronie

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français