Rentrée scolaire : trois conseils pour prévenir les crises de colère de son enfant

© Adrien Nowak / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Larmes de crocodile ou gros caprices au supermarché : des situations bien difficiles à gérer pour les parents comme pour les enfants. Constamment stimulés par les écrans, les lieux de plus en plus grands et bondés ou encore les aliments de plus en plus sucrés, nos petits bouts de chou peuvent aujourd'hui rapidement devenir de petits monstres. Isabelle Filliozat, psychothérapeute, explique sur l'antenne d'Europe 1 dans Bienfait pour vous comment prévenir et surtout réduire les crises de nos enfants.

Un régime alimentaire moins sucré

Pour éviter les crises, Isabelle conseille de préparer ses enfants dès le repas du matin. "Il n’y a jamais d’idéal à manger au petit-déjeuner pour tout le monde, chacun a des intestins différents et donc va réagir différemment", prévient-elle. Tout de même, de manière générale, "on va éviter de susciter un pic de glycémie". Il vaut mieux se tourner vers "les fibres, donc des légumes", dit-elle d'un sourire complice, sachant l’aversion des enfants pour ces derniers. "Ce n'est pas facile au petit-déjeuner", avoue Isabelle au micro d’Europe 1, "donc on va commencer par des noix, des amandes, du fromage, des protéines ou bien des œufs". Des aliments qui vont permettre de réguler l’humeur des enfants "pour toute la journée".

>> LIRE AUSSI - Hausse du prix des cantines : «Des enfants viennent à l'école le ventre vide», alerte Nageate Belhacen

Autre conseil, bien repérer les horaires de crise de son enfant  et essayer d’y voir une régularité. &quo...


Lire la suite sur Europe1