Rentrée scolaire : un reconfinement plus facile pour les parents ?

Lundi 2 novembre, à 7h30, le réveil est dynamique pour une famille parisienne. Fini la télévision et les jeux à la maison du premier confinement. En cette deuxième édition, les enfants vont à l'école, et ça ne convainc pas vraiment Marin, 7 ans, le cadet de la famille. "C'est pas vraiment un confinement, parce qu'on va à l'école", confie-t-il. Nouveauté de cette rentrée : les masques sont glissés dans chaque cartable. Les deux aînés en étaient jusque-là dispensés. Parents confinés, et en télétravail Masque dès la primaire, cour de récréation divisée par niveau... le protocole renforcé dans les écoles rassure ce papa, soulagé de ne pas devoir jouer de nouveau le professeur. "Je suis content pour eux, et content pour nous, on est parent, on est pas instituteur, donc l'école à la maison, ça a été vraiment lourd au printemps", concède Benjamin Hart. Les parents, eux, sont confinés. Comme au printemps, Cécile Brune, ingénieure, est en télétravail toute la semaine. Mais cette fois, sans les enfants, et ça change tout. "Même si je fermais la porte et que je m'isolais dans un petit coin de leur chambre pour travailler et leur laisser le salon pour qu'ils puissent jouer un peu, regarder la télé, il y avait sans cesse du bruit", explique-t-elle, se satisfaisant d'avoir un appartement vide cette fois-ci.